AmériqueCarnet de voyagePérouTour du monde

Pérou : Arequipa et le Canyon del Colca

Après en avoir pris plein les yeux avec la vallée sacrée et le Machu Picchu, direction le sud du Pérou, plus désertique : Arequipa !

Arequipa : la ville blanche

Changement de décor dans cette ville appelée la “ville blanche” (à cause des pierres volcaniques utilisées pour les constructions mais aussi car la ville était, à l’époque, surtout habitée par les « blancs » conquistadors 🤨 ).
Ici, on se croirait en Espagne, il y a de beaux bâtiments blancs et un centre-ville assez luxueux. Nous y resterons 4 jours, du 6 au 9 décembre 2019.

Nous avons pris le temps de visiter la ville, son marché (miam!) et le fameux couvent Santa Catarina avec visite guidée. La visite est très intéressante, on en apprend plus sur la vie des bonnes sœurs de l’époque (chaque bonne sœur avait une servante qui sortait faire les courses. Les nonnes devaient vivre cachées et avaient des chambres de taille proportionnelle aux dotes qu’elles donnaient à l’église). Ce monastère plein de couleurs ressemble à un petit village.

A Arequipa, nous avons mangé plusieurs fois du Rocoto Relleno (poivron farci), notamment au marché central, accompagné de son gratin dauphinois. Très bon !

Le Canyon del Colca

A partir d’Arequipa, un bus local nous a amené jusqu’à la ville de Cabanaconde, point de départ de notre trek de 3 jours dans le canyon del Colca, du 10 au 12 décembre. Ce canyon est le deuxième plus profond au monde (3400m).

Les sentiers sont bien balisés et il y a quelques hotels sur le parcours donc nous avons décidé de faire ce trek sans guide.
Le premier jour, départ du trek en direction de Lluahar, où nous passerons la première nuit. Dès 6h du matin, nous partons de Cabanaconde pour environ 4h de descente assez raide. Dès le départ, plusieurs chiens nous ont rejoint et nous suivrons sur une bonne partie du trek. Le paysage est extraordinaire, des montagnes à perte de vue avec des jolis dégradés de couleurs et quelques condors pour nous impressionner. Apparemment, leur envergure peut aller jusqu’à 3m50 ! Une belle récompense nous attend à l’arrivée : des piscines naturelles avec une eau à ~ 35°C, au milieu de nulle part. Quel bonheur !! 😎

Comme l’impression d’être dans un rêve… jusqu’au moment d’aller se coucher, où on est tombés nez à nez avec deux scorpions tranquillement installés dans notre lodge. 😮 (sans parler des araignées et autres insectes, qui nous ont paru beaucoup moins effrayants à ce moment là). Un bon moment de bad comme on les aime (ou pas 🙄 ) !

Lors de cette première soirée, nous avons rencontré plusieurs français, belges et un suisse, avec qui nous continuerons l’aventure le lendemain. Merci à Thomas, Julien, Grégory, Florence, Simon, pour ces supers moments partagés ! 😜
Pour cette deuxième journée de rando, nous décidons de prendre un colectivo pour se rendre à Tapay, qui est à l’opposé de Lluahar. Cette option nous permet d’esquiver une longue marche le long d’une route au profit d’un joli sentier plus varié, jusqu’à l’oasis de Sangalle.
La vue sur l’oasis est juste magnifique et c’est improbable de voir autant de vert dans ce paysage désertique 😍

Pour la troisième et dernière journée, il faut retourner à Canabaconde, 3300m, depuis l’oasis qui se trouve à 2200m soit 1100m de denivelé en 3h 😅.
C’était la partie la plus ardue de ce trek, ca grimpe vraiment fort, avec un départ à 5h du mat, aïe 😁 Finalement, on l’a fait sans trop souffrir, en mettant son cerveau en mode « OFF ».

C’était une vraie aventure et on en garde de très bons souvenirs.
Maintenant, un peu de repos bien mérité dans le désert de Paracas, sur la côte pacifique 😎

2 comments

  1. Superbe ! Merci à vous pour les quelques jours en bonne compagnie. Bonne suite.

    1. Merci, à toi aussi !
      J’espère que tu va avoir plus de chance que nous sur la cordillère blanche ! Tu nous diras 😁

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :